Togo :campagne cotonnière 2021-2022 : « Il s’agit de faire maintenant du coton un levier de développement communautaire » dixit le P.C.A Pré Simfeitchéou

Une conférence de Presse a été animée ce  15 juin à Lomé par les premiers responsables de la nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT).

Table d’honneur

Selon le président du conseil d’administration de la NSCT, M. Pré Simfeitchéou, l’objectif visé par cet échange avec les acteurs des médias est entre autres de dresser le bilan de la campagne précédente et de sensibiliser et informer sur celle en cours en vue de la mobilisation de l’opinion pour sa réussite parfaite. En effet, il faut dire que la campagne 2020-2021 n’a pas connue le succès escompté, pire, elle a été un véritable désastre aussi bien pour les cotonculteurs que pour la NSCT, allant jusqu’à connaitre une chute de 43%. Cette situation déplorable a été orchestrée par la baisse du prix du coton sur le marché international et le dérèglement climatique que connait ces dernières années le pays, à savoir les inondations et la sécheresse qui hypothèquent abusivement les cultures de rentes. Loin de se résigner, la direction de la structure cotonnière entend mettre toutes les chances de son côté cette année, d’autant qu’elle entend emblaver 19000 hectares soit une récolte prévisionnelle  de 135.000 tonnes de coton graines. De ce fait des actions sont menées en amont pour contenir l’érosion et mettre à la disposition des agriculteurs les techniques nécessaires pour l’ atteinte de leurs objectifs. « La réussite de la campagne 2021-2022  passe aussi par l’accès à l’eau potable pour les producteurs et une amélioration de leurs conditions de vie « a estimé Martin Drevon, le directeur général adjoint chargé des opérations à la NSCT. En prévision de la fluctuation du prix du coton à l’international dont dépend  les producteurs locaux , la création prochaine d’un fonds de stabilisation du secteur coton à été annoncé par M. Pré Simfeitchéou. « l’objectif est de faire du secteur du coton un secteur viable et profitable aux cotonculteurs » a-t-il laissé entendre.

L’assistance lors de la conférence de presse

Rappelons que  la NSCT a un capital de 20 milliards 984 millions 990 frcs CFA dont Olam International (un partenaire privilégié) détient 51% ,la fédération nationale de groupement et producteurs de coton (FNGPC) 25% et le reste des 24% reviennent à la république Togolaise. La structure dispose de 6 directions régionales et est représentée sur toute l’étendue du territoire national.

Dieudonné TAKOUDA

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.