Habitat : le Togo lance la mission d’appui-conseil de son programme de construction de 20000 logements décents

Table d’honneur

Ce jeudi 2 septembre 2021, s’est ouvert à Lomé l’atelier national de lancement de la mission d’appui-conseil aux programmes urbains au Togo. Organisé par le ministère de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière en collaboration avec la commission de l’union économique et monétaire ouest africaine( UEMOA) dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’assistance technique du don IDA sur le financement du logement abordable dans l’espace UEMOA, cette rencontre vise à mettre en œuvre les outils de planification et de programmation immobilière en vue de l’amélioration et l’accélération à terme du rythme de la production des 20000 logements sur les sites de Dalavé-Havédoumé (Tonoukouti) et Aflao-Sagbado.

Ouvrant les travaux de cette réunion de travail de deux jours, le ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, Me Koffi Tsolenyanu a déclaré qu’en 2018, les besoins en logements décents au Togo à l’horizon 2020 étaient déjà estimés à 500000 unités. Et d’après les prévisions avance-t-il, ces besoins devraient être beaucoup plus importants à l’horizon 2030. Prenant la juste mesure des défis en la matière, l’Etat togolais avait dès lors apporté des réponses à ces défis, notamment par l’adoption en 1988 de la loi portant création du Fonds spécial pour le développement de l’habitat( FSDH) et l’adoption en 2009 de la stratégie nationale du logement( SNL). Dans le cadre, poursuit-il, du programme de construction de 20000 logements décents et à coût abordable inscrit dans le PND et sur la feuille de route gouvernementale 2020-2025, le ministère en charge de l’urbanisme a élaboré en mai 2021 le document de formulation et d’orientation qu’il a partagé avec les partenaires en développement à savoir la Banque mondiale, la BIDC, la BOAD, la BAD et la SFI, lesquels partenaires ont manifestés un réel intérêt audit programme. » C’est dire à quel point les résultats de vos travaux sont attendus par le gouvernement et ses partenaires pour la poursuite de la mise en oeuvre de la construction de ces 20000 logements » a-t-il ajouté. Pour finir, le ministre n’a pas manqué de saluer l’accompagnement technique et financier de la commission de l’UEMOA en vue de l’amélioration de la politique de production foncière et de l’habitat du pays.

Photo de famille

Avant ce discours de lancement du ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, le représentant résident de la commission de l’UEMOA au Togo, Mme Aminata Lo Paye a fait l’état des lieux de la question foncière et du logement abordable. De son avis, l’accès au foncier sécurisé et au logement abordable est une préoccupation majeure qui se pose avec acuité dans les pays de l’espace commun. Cette situation, clame-t-elle, interpelle les pouvoirs locaux, les populations, la société civile et les partenaires techniques et financiers. Selon la Banque mondiale, il y a un besoin de 800,000 nouvelles unités de logements par an pour juguler la pénurie, chiffre’ affirme-t-elle aggravé par la forte croissance de la population et l’urbanisation. C’ est dans ce contexte, poursuit-elle, que la commission apporte un appui à travers le projet d’assistance technique pour le Financement du Logement Abordable dans l’espace UEMOA( PFLA-UEMOA) afin d’améliorer les instruments de politique foncière et de logement notamment institutionnels, financiers et réglementaires et promouvoir le développement d’un marché du logement efficace.  » C’est le lieu de remercier bien vivement l’association internationale pour le développement(IDA) qui grâce à son don,a permis la mise en place de ce projet.

Pour rappel, l’appui- conseil dans le cadre de la mise en œuvre du PFLA est assuré par le groupement de consultants KERE-Avocats/PERSPECTVE/LUMEN Consulting.

La Rédaction

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.