UEMOA : la 11è réunion du réseau des praticiens des finances publiques a démarré à Lomé

Table d’honneur

La onzième  réunion du réseau des praticiens des finances publiques de l’Union économique ouest africaine (UEMOA) a démarré ce 6 septembre 2021 à Lomé.

Organisée par la commission de l’UEMOA en partenariat avec le ministère de l’économie et des finances du Togo, cette rencontre régionale des experts des 8 Etats membres de l’UEMOA a pour objectif d’examiner les résultats des travaux du conseil comptable ouest africain (CCOA) sur l’élaboration des règles d’amortissement et de provisions et des normes comptables.

Ouvrant les travaux de cet atelier, le secrétaire général du ministère de l’économie et des finances, M. Agbénoxevi Koffi Paniah a laissé entendre que la révision du cadre harmonisé des finances publiques de l’UEMOA, intervenue en 2009, répond au besoin d’un meilleur suivi des politiques économiques, budgétaires et financières des Etats membres de l’union. Cette révision avait pour objectif principal, explique-t-il de mettre à la disposition des Etats membres, des instruments modernes d’une gestion rigoureuse, efficace et transparente des finances publiques. Pour répondre à cet objectif, plusieurs innovations ont été introduites dans les directives parmi lesquelles, l’adoption de la comptabilité d’exercice avec l’enregistrement des opérations selon le principe des droits constatés, déclare-t-il. La mise en œuvre donc de ces innovations, nécessite la mobilisation d’importants moyens. C’est pourquoi, assure-t-il, les Etats membres ont demandé à la commission, un accompagnement avec des mesures de renforcement de capacités des acteurs afin de permettre l’application efficace et efficiente de ces réformes. Pour M. Paniah, l’instauration d’une comptabilité d’exercice par les Etats de l’UEMOA suppose l’existence d’outils appropriés de gestion des opérations comptables et de restitution adéquate de l’information financière. « En d’autres termes, nos Etats ont besoin d’un référentiel comptable clair et complet garantissant d’une part, le recensement, l’évaluation, la valorisation de l’enregistrement des évènements comptables et d’autre part, l’élaboration des documents comptables et des états financiers » a-t-il en outre signifié.

Prenant la parole au nom de son institution, le commissaire chargé des Politiques économiques et de la fiscalité intérieure à la commission de l’UEMOA, M. Mahamadou Gado a déclaré que la présente réunion du réseau des praticiens des finances publiques de l’UEMOA s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre effective de la directive No 09-2009/CM/UEMOA du 26 juin 2009 portant plan comptable de l’Etat (PCE) adoptée par le conseil des ministres de l’Union en 2009. Selon lui, la transposition de cette directive, les règles d’amortissement et de provisions ainsi que les normes comptables devraient être fixées tel qu’indiquées à son article 29, alinéa 3 de ladite directive qui dispose que « les règles d’amortissement et de provisions seront fixées et précisées par le conseil comptable ouest africain (CCOA) de l’UEMOA ». De ce fait, a-t-il fait savoir, les résultats des travaux effectués par le CCOA ont fait l’objet de restitution à la commission en 2019. De ce résultat, il ressort que l’application du PCE requiert un « dispositif comptable complet » plutôt que la simple définition des règles d’amortissement et des normes comptables. Ainsi, le CCOA a proposé un nouveau référentiel comptable qui comprendrait une « directive relative à la comptabilité financière de l’Etat » et un nouveau plan comptable de l’Etat au sein de l’UEMOA.

Photo de famille

Notons que cette onzième réunion du réseau des praticiens des finances publiques au sein de l’UEMOA prend fin le 9 septembre prochain.

La Rédaction

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.