Togo : Education : Vers la mise en œuvre d’une Politique nationale d’orientation scolaire et professionnelle plus réaliste

Le processus d’élaboration de la Politique de l’orientation scolaire et professionnelle du Togo a été lancé ce 11 mars 2021 à Lomé. Ouverts par le ministre Délégué à la Formation Professionnelle et à l’Artisanat, M. Eké Hodin en présence de son collègue de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche M. Majesté Watéba Ihou, ces travaux visent à élaborer la Politique nationale de l’offre de service d’information et d’orientation scolaires et professionnelles assorti d’un plan stratégique de mise en œuvre.

Table d’honneur

Dans son mot de bienvenue, le Directeur du centre national d’information et d’orientation scolaires et professionnelles(CNIOSP), M. Edjam Kossi a laissé entendre que l’élaboration de ce document de Politique devrait doter le système national d’éducation et de formation d’un dispositif d’information et d’orientation efficace implanté sur l’ensemble du territoire national. Cette rencontre permet donc de poser les bases d’une organisation méthodique du processus pour une meilleure réussite de la mission.  L’orientation scolaire et professionnelle est un élément clé concernant la qualité, l’équité et la gouvernance du système d’éducation, de formation et d’insertion professionnelle de tout pays qui vise le développement endogène. « Nous devons donc durant tout le processus a-t-il déclaré nous assurer que les matrices stratégiques que nous proposons vont répondre aux priorités et aux attentes des autorités du secteur et permettront de relever les défis identifiés afin d’offrir aux enfants et aux jeunes une éducation de qualité au service du développement national » a-t-il rappelé.

M. Edjam Kossi, Directeur du CNIOSP, s’adressant à la presse

Prenant la parole au nom du ministre des Enseignement Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat, le ministre Hodin a saluer les nombreuses initiatives du gouvernement qui participent non seulement à la mise en œuvre efficace du plan national de développement pour la résorption des différents problèmes liés à l’emploi et à l’insertion professionnelle des jeunes mais aussi à l’achèvement des objectifs de développement durable en leur axe 4 qui vise à assurer à tous les enfants du monde une éducation de qualité. De même, a-t-il poursuivi, « l’amélioration de l’offre scolaire, l’accélération de la professionnalisation des filières de formation et le renforcement des ressources humaines en cours avec le processus de recrutement de2350 enseignants, de 50 conseillers d’orientation et de 300 inspecteurs et conseillers pédagogiques au cours de cette année académique participent de cette détermination du gouvernement d’œuvrer pour une éducation de qualité, a-t-il laissé entendre pour finir.

Rappelons que les travaux en cours ont été possibles grâce à l’implication personnelle de la coalition nationale pour l’emploi des jeunes( CNEJ), une organisation de la société civile qui œuvre pour une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi chez les jeunes .

La Rédaction

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.