Togo : augmentation des prix des produits pétroliers à la pompe : des membres du gouvernement apportent des explications

Togo : augmentation des prix des produits pétroliers à la pompe : des membres du gouvernement apportent des explications

Depuis le 29 mars 2022, les prix des produits pétroliers ont connu une hausse à la pompe. Pour apporter un éclaircissement à cet état de chose qui vient corsé la situation des togolais confrontés depuis un moment au phénomène de la vie chère dans le pays, une délégation de trois membres du gouvernement composée du ministre en charge du commerce Kodzo Adedze, du ministre de la communication et des médias, Akodah Ayewouadan et de celui des transports Affoh Atcha -Dedji a échangé avec les professionnels de médias au cours d’une conférence de presse ce mardi à Lomé.

Selon les trois représentants du gouvernement, cette hausse des prix des produits pétroliers à la pompe s’explique par le fait de la guerre entre la Russie et l’ukraine. Aux dires du ministre du commerce, le brut était à 18 dollars le baril en 2019. Depuis le début de cette année, la donne a changé d’autant que le baril coûte aujourd’hui 110 voire 120 dollars, soit une augmentation exponentielle qui saigne si besoin en était encore de le dire le budget de l’État.

De son avis, si les prix à la pompe ont été maintenus à leur niveau depuis le 03 juillet 2021, c’est parce qu’il y a eu de gros efforts fournis par le gouvernement. S’appesantissant sur les fondements de cette augmentation, il a cité deux facteurs qui en sont la cause, notamment le plan mondial et la guerre russo- ukrainienne qui vient saper tout ce qui avait été mis en place en terme de stabilité des prix. L’ autre facteur n’en est pas moins l’augmentation exagérée de la consommation des volets depuis cette année 2022. Ce qui explique aussi la rareté du liquide précieux. » Les volumes que je mettais en place dans le cadre de l’approvisionnement pour deux semaines, on les consomment maintenant en une semaine, voire en 3 jours » a-t-il expliqué.

Avec les nouveaux prix qui sont pratiqués aujourd’hui au Togo, le pays reste encore très compétitif, estime- t-il. « Ailleurs, vous avez du carburant à 700 FCFA le super. Je sais que c’est difficile. Si nous avions la magie de maintenir les prix tels qu’ils étaient, on l’aurait fait parce que nous sommes tous des consommateurs ; si le prix est moins cher, cela profitera à chacun de nous » . Et de poursuivre en concluant que lorsqu’on passe de 18 dollars le baril à 110 voire 120 dollars, le voeu de tous ne peut être que cela baisse et on n’a pas d’autres choix que de réajuster les prix du carburant, mais de façon intelligente.

 » Si nous maintenons les prix au niveau actuel de 595 FCFA le super, le gas- oil à 605 F, etc.l’Etat togolais devra débourser pour une année plus de 60 milliards de subventions ». C ‘est pourquoi, estime-t-il, le gouvernement à l’état actuel est obligé de mobiliser des ressources pour permettre d’avoir ces produits dans les différentes stations services du pays.

Rappelons qu’à compter de ce 29 mars 2022, le prix du carburant au Togo est le suivant : Super sans plomb :595 FCFA ; pétrole lampant : 550 FCFA ; gas-oil : 605 F CFA ; mélange 2 temps : 690F CFA.

La Rédaction

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.