Togo/ lutte contre la traite des personnes : Expertise France apporte son appui à la Police nationale

Togo/ lutte contre la traite des personnes : Expertise France apporte son appui à la Police nationale

Le Projet d’appui à la lutte contre la traite des personnes dans les pays du Golfe de Guinée vise à accompagner pour une lutte coordonnée et efficace les efforts de six pays, à savoir le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinee , le Ghana, le Nigeria et le Togo contre la traite des êtres humains.

C’est dans le cadre donc de ce projet que l’Agence publique Expertise France qui est chargée de sa mise en œuvre a procédé le 23 juin dernier à une cérémonie de remise officielle de matériels roulants et d’équipements informatiques au cabinet du ministère de la sécurité et de la protection civile à Lomé. Selon le représentant d’Expertise France, chargé du projet au Togo et au Bénin, Agbo Kodjovi Wilfried, ce geste qui découle de la composante 2 du projet relative à l’application des lois va renforcer les capacités opérationnelles et techniques des acteurs de la chaîne pénale notamment les services spécialisés de la police nationale sur les questions relatives à la traite des personnes. Il a fait savoir que cette action vient s’ajouter à celles déjà entreprises dans le cadre du même projet au Togo; notamment l’appui en équipement informatique apporté à la cellule anti traite du ministère de la justice et celui également apporté à trois structures de prise en charge. Aux dires de M. Agbo, d’autres actions, telle l’élaboration du manuel de formation qui a été intégré dans les curricula de formation de la magistrature de l’école de police et de la gendarmerie ainsi que des campagnes de sensibilisation sur l’ensemble du territoire national sont prévues tout comme l’actualisation du manuel de procédure de prise en charge des personnes victimes de traite.

Le représentant du ministre, le principal Kedou Eyasama se livrant à la Presse. A sa gauche,le commissaire principal Agnon Ayefoumi, chargée de la Brigade du centre d’accès au droit et à la justice pour les enfants (CADJE)

En réceptionnant ces équipements composés de motos tout terrain, de matériels informatiques et de loupes de détection de faux documents d’une valeur d’un peu plus de 12706 euros au nom du ministre de la sécurité et de la protection civile, le directeur des études statistiques, de programmation, suivi et évaluation par intérim au ministère de la sécurité et de la protection civile, le commissaire principal Eyasama Kedou a déclaré que le Togo adhère à ce projet qui lui permet de renforcer les compétences opérationnelles des acteurs concernés mais aussi de consolider leurs capacités stratégiques et institutionnelles au niveau national.  » Ce matériel vient à point nommé et constitue un appui de taille aux efforts déjà entrepris par les premiers responsables du ministère pour rendre efficace et efficiente la lutte menée par ces unités spéciales contre la traite des êtres humains  » a-t-il en outre fait savoir. Précisons que c’est le commandant de Police Nadal Cyril qui représentait l’ambassade de France et l’Union Européenne(UE) au cours cet événement.

Pour rappel ce projet régional est financé par l’ UE et cofinancé par la France pour ce qui concerne le Togo et le Bénin.

La Rédaction

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.