Communication électronique : vers une meilleure régulation des fréquences radioélectriques aux frontières entre le Bénin et leTogo

Communication électronique : vers une meilleure régulation des fréquences radioélectriques aux frontières entre le Bénin et leTogo

Ouverte le 02 août 2022 à Lomé, la réunion de coordination et de partage des fréquences radioélectriques aux frontières entre le Bénin et le Togo a pris fin ce 05 août sur une note d’espoir de voir les deux pays respecté les nouvelles dispositions introduites par la rencontre de travail. Ainsi, les modifications majeures issues des assises portent entre autres sur la nouvelle répartition des canaux aux frontières entre les deux pays dans les bandes 900 MHz et 1800 MHz pour le service GSM et DCS; la révision de la distance de pénétration et du seuil du niveau de signal admissible dans la zone dite  » ZONE LNG « , bande du littoral ouest du Bénin, pour les services GSM et DCS, UMTS et LTE ; l’introduction d’une procédure d’autocontrôle par les opérateurs, et enfin l’évaluation de la mise en œuvre de la solution dénommée  » BORDER ROAMING GETWAY « , implémentée par les opérateurs des deux pays pour résoudre la problématique du roaming accidentel dans les zones frontalières. Selon le représentant du directeur général de l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes ( ARCEP) du Togo, M. Kossivi Dokoue, la participation active des opérateurs des deux pays à cette réunion de quatre jours préfigure que des dispositions seront prises pour le respect des paramètres qu’ils se sont fixé pour limiter les signaux en deçà des valeurs seuils à la distance de pénétration en vue du respect des canaux préférentiels dans la zone de coordination.  » Si nous nous sommes fixé ces conditions, c’est parce que nous estimons qu’elles sont réalisables techniquement. Nous espérons avoir des résultats concrets dans les mois à venir et lors de la prochaine réunion de coordination  » , a-t-il ajouté.

Vue partielle de l’assistance

Retenons que l’ARCEP-BENIN était représentée par M. Yetondji Houeyetongnon, directeur des Autorisations et Radiocommunications de ladite institution. Il y a également lieu de rappeler qu’outre les Autorités de régulation du Bénin et du Togo, cette session a connu la participation des opérateurs de téléphonie mobile des deux pays, notamment MTN Bénin, Moov Africa Bénin, SBIN, Togocel et Moov Africa Togo.

La Rédaction

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.