Education : Poursuite des séances publiques de présentation de gestion du budget des COGEP : Le bureau de Golfe Alinka a procédé à sa réunion de redevabilité

Ce 03 mars 2021, l’EPP Alinka a servi de cadre à une réunion de redevabilité du comité de gestion des écoles primaires publiques (COGEP)-Golfe Alinka. Organisée par la Coalition Nationale Togolaise pour l’Education pour Tous (CNT/EPT ) avec l’appui du ministère des enseignements  primaire et secondaire, technique et de l’artisanat, cette rencontre entre les partenaires de l’ école que sont les enseignants, les élèves, parents d’élèves et membres  des bureaux de COGEP vise à rendre public l’exercice du budget de ces derniers.

Le bureau de la CNT/EPT s’adressant à l’assistance

Les travaux de cette rencontre ont été ouverts par le coordonnateur  de la CNT/EPT , Marcel Toyi . Selon lui, l’engagement actuel des différentes parties prenantes au projet augure de l’installation durable de la culture de redevabilité dans la gestion des finances de l’école par les COGEP. «  Tout ceci ne milite que dans l’intérêt de l’école qui connaitra en fin de compte une gestion  saine de ses finances » a-t-il indiqué. Notons qu’à l’issue de la rencontre, nombre de partenaires de Golfe Alinka (parents d’élèves comme  enseignants) se sont dit satisfaits de la gestion du bureau en exercice. Même si des suggestions voire critiques ont été notées  ici et là. Aujourd’hui vendredi 05 mars 2021, ce sera  le tour du COGEP EPP Wémé (Maritime) dans le zio de se prononcer publiquement sur  sa  gestion  financière durant un an.

Les partenaire de l’éducation suivant attentivement la séance de redevabilité

Pour rappel, le projet «  contribution  de la coalition à la gouvernance en milieu scolaire » est une initiative financée par  Partenaire Mondial pour l’Education (PME ) et géré par OXFAM- IBIS  dans le cadre du projet Education à Voix haute. Elle a démarrée en janvier 2020 et vise à soutenir le travail de la société civile dans ses efforts de plaidoyer et de sensibilisation en vue d’accélérer la mise en œuvre des 07 cibles de l’ODD 4.

La Rédaction

Dieudonné TAKOUDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *