Accès à l’énergie pour tous: vers l’électrification de 20000 villages en Afrique de l’ouest

Accès à l’énergie pour tous: vers l’électrification de 20000 villages en Afrique de l’ouest

Un Atelier de validation du rapport de collecte de données de l’étude pour la sélection des villages et proposition de la stratégie de mise en œuvre du Programme régional d’électrification de 20000 villages en Afrique de l’ouest (PRODEL20000) a été ouvert ce 17 mars 2022 à Lomé.

Selon le commissaire Énergie et Mines de la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), M. Sedikou Douka, cette réunion des États membres vise à passer au tamis tout ce qui a été entrepris précédemment dans le processus de réalisation du PRODEL 20000.  » Il s’agit de prendre en compte maintenant la collecte de données et les différentes propositions de mise en œuvre. Aux dires du commissaire Douka, la question de l’accès à l’électricité pour tous reste une préoccupation permanente pour la CEDEAO, d’autant qu’il est indéniable que l’accès à l’énergie est une composante essentielle du développement économique et social auxquels aspirent les États membres.Toutefois rappelle-t-il, malgré un potentiel énorme en énergies fossiles et renouvelables, l’Afrique de l’ouest présente des déficits énergétiques constants en ce sens que les ressources de la région sont inégalement réparties et sous exploitées amenant à un taux de couverture de la demande de 60 pour cent, ce qui rend la consommation énergétique par habitant faible comparée au reste du monde de même que l’accès à l’électricité représente seulement 50 pour cent.  » En d’autres termes, 3 africains sur 10 qui n’ont pas accès à l’électricité sont des citoyens de l’Afrique de l’ouest » a-t-il assuré.

Ce grand souci d’accès à l’électricité pour tous ( ce, malgré les différents projets lancés dans ce secteur par l’institution sous régionale ces dernières années), va amener cette dernière à initier sur fonds propres le projet régional d’électrification de 20000 villages dans l’espace CEDEAO (PRODEL20000), un projet ambitieux qui concerne les 15 États membres. D’un coût provisoire estimatif de 27 milliards de dollars US, il vient en complément des efforts des Etats membres en matière d’électrification. Ce projet d’envergure permettra de prioriser l’accès des ménages à l’énergie mais aussi celui des centres de santé, des services de pompages d’eau, des petits commerces et l’information technologique à partir des applications hors réseaux (kits solaires photovoltaïques, système solaire modulaires à déploiement rapide, etc.  » C’est un programme ambitieux qui devrait permettre à la région d’atteindre un taux d’accès de 70 pour cent dans les 10 prochaines années » a fait savoir pour finir le commissaire de la CEDEAO.

Ouvrant les travaux de cette rencontre, le directeur général de l’agence togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables (AT2ER), M. Nassoma Robil a laissé entendre que dans l’espace CEDEAO, la consommation d’énergie par habitant est l’une des plus faibles au monde avec une moyenne de 152 kWh par habitant et par an et près de 180 millions de personnes qui n’ont pas l’accès à l’électricité. Pour lui, l’accès à l’énergie est non seulement vital pour garantir le développement économique des pays de l’espace , mais aussi essentiel pour réduire la pauvreté. Aussi, a-t-il souhaité que ce projet sous régional soit mené à bien pour qu’une réponse adéquate soit trouver à la problématique de l’électrification rurale.

Notons que cette assise de haut niveau d’experts prend fin ce 18 mars.

La Rédaction

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.