Togo/Arcep: la régulation par la donnée au centre d’une rencontre d’échanges avec la Presse

Togo/Arcep: la régulation par la donnée au centre d’une rencontre d’échanges avec la Presse

Réunis en Master class ce17 mai 2022 à Lomé à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information, des journalistes et professionnels des médias ont échangé autour du thème « Rôle du journaliste dans le dispositif de régulation par la donnée ».

Organisée par l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), cette rencontre visait à outillé les journalistes sur la régulation par la donnée.

De l’avis du directeur général de l’ARCEP, M. Michel Yaovi Galley, il est question pour son institution de faire de tout consommateur, un régulateur en puissance et cet objectif ne peut être atteint sans l’implication des acteurs des médias. « On ne peut réguler sans la donnée, c’est-à-dire l’information ; de ce fait, les consommateurs ne doivent plus subir les données des opérateurs mais plutôt allez chercher l’information eux-mêmes  » a-t-il laissé entendre à l’entame de sa conférence inaugurale intitulée : cerner les missions de l’ARCEP pour mieux comprendre la régulation par la donnée. Pour lui, la mission de l’ARCEP est d’informer le public pour faire changer les choses ; c’est pourquoi s’il y a un flou derrière l’information donnée par un opérateur, cela ne peut que lui profiter. Il a en outre fait cas de la mauvaise volonté des opérateurs de respecter la notion de qualité de leurs offres comme le stipule la loi. Tout en expliquant aux journalistes l’opportunité de nouvelles lois qui s’adaptent au secteur de la Poste ainsi que la nécessité de mettre en place un observatoire, M. Galley a signifié pour finir que la régulation par la donnée permet de faire respecter aux opérateurs leurs engagements.

Après cette conférence inaugurale, le deuxième thème de cette session de travail a été abordé. Intitulé  » Le traitement journalistique des publications ( études, enquêtes, communiqués de presse). Le journaliste, un maillon essentiel dans le dispositif de régulation par la donnée ? « , cette seconde Table ronde a été animée par le conseiller en communication et relation publique de l’ARCEP, M. Hervé Awide Pana. Il a été question cette fois de proposer des pistes de solutions pour la viabilité de l’objectif poursuivi par l’institution de régulation.A cet effet, maints goulots d’étranglement ont été identifiés et mis à nus.

Auparavant, les professionnels des médias ont été conviés à une visite de la salle de contrôle et de supervision de la qualité de service de l’ARCEP( unique en son genre dans la sous région).

Pour rappel les orientations stratégiques de la vision 2021-2023 de l’ARCEP sont entre autres le renforcement de la protection des droits des consommateurs et la régulation par la donnée.

La Rédaction

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.