Togo: violences à caractère sexuel contre les apprenants : les autorités en charge de l’éducation entendent remédier à la question

Togo: violences à caractère sexuel contre les apprenants : les autorités en charge de l’éducation entendent remédier à la question

Au Togo, malgré l’existence d’un cadre juridique relatif à la protection des apprenants contre les violences à caractère sexuel, notamment la loi du 16 mai 1984 relative à la protection des filles et garçons régulièrement inscrits dans un établissement d’enseignement ou dans un centre de formation professionnelle, la circulaire du 9 mars 1984 relative aux cas de grossesses dans les établissements scolaires, etc. le constat reste alarmant en ce sens que de plus en plus de cas d’ harcèlements sexuels et de grossesses précoces sont dénoncer aussi bien par les parents d’élèves que les associations en lutte contre ce phénomène.

Pour contrer ce dernier qui empêche de plus en plus l’accès et le maintien des apprenants dans les écoles que les centres de formation, l’Etat est en train d’élaborer un projet de loi dont la validation demande au préalable l’apport de tous les acteurs du système éducatif et des juristes pour l’enrichissement des textes. C’est dans ce sens qu’a été ouverte ce 7 juin à Lomé une rencontre de validation de l’avant – projet de loi relative à la protection des apprenants contre ces violences sus évoquées. Selon l’enseignant -chercheur à la Faculté de droit de l’Université de Lomé, Alipoe Pierre -Paul, il s’agit d’exposer au cours de cette rencontre de 3 jours l’esprit et le contenu de l’avant-projet de loi aux acteurs impliqués, d’organiser des travaux en commission pour réfléchir sur les différents axes de l’avant-projet de loi et de mener des échanges en plénière pour discuter des différentes contributions.

Rappelons que cette réunion de travail qui prend fin le 9 juin prochain à été ouverte par le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof. Dodzi Kokoroko.

La Rédaction

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.