Togo : mise en œuvre de la formation des jeunes : l’AED lance un nouveau recrutement d’apprenants des IFAD

Togo : mise en œuvre de la formation des jeunes : l’AED lance un nouveau recrutement d’apprenants des IFAD

L’ Agence éducation – développement (AED) a lancé ce 13 juin à Lomé un nouveau recrutement d’apprenants dans les trois Instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD) du pays. L’information a été rendue publique au cours d’une conférence de presse.

Selon le directeur général adjoint de l’AED, Nassini Commi, ce recrutement pour le compte de la rentrée 2022-2023 concerne plusieurs formations. Ainsi, à l’IFAD-Bâtiment (Lomé), le postulant dans ce secteur a quatre Bac Pro au choix, notamment le Bac Pro Organisation et réalisation du gros œuvre ; le Bac Pro Froid et conditionnement de l’air ; le Bac Pro Aménagement et finition de Bâtiment et le Bac Pro Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés. Toujours pour le compte de cette rentrée prochaine, deux certificats d’aptitude professionnelle (CAP), à savoir le CAP menuiserie fabricant installateur et le CAP charpentier couvreur sont introduits dans les formations dispensées. Alors que pour l’IFAD-Aquaculture ( Elavagnon), c’est toujours le Bac Pro Aquaculture que les candidats pour ce recrutement poursuivront , l’IFAD-Elevage ( Barkoissi) formera le niveau Bac Pro Élevage (conduite et gestion d’une exploitation agricole : option Élevage) durant 3 années (à l’instar des autres Bac Pro). Comme conditions d’admissibilité, les candidats doivent remplir les conditions ci-après : Être titulaire au minimum du BEPC ( niveau exigé pour le BAC Pro) ; avoir fait au moins une fois la classe de 4e (niveau exigé pour le CAP) ; être physiquement apte ; avoir un âge compris entre 16 et 29 ans et surtout être motivé.  » Nous tablons au cours du recrutement avant tout sur la motivation des candidats, raison pour laquelle nous ne serrons pas trop les critères de recrutement » a-t-il fait savoir. Pour lui, il faut que le candidat à l’IFAD soit lui même motivé sur son choix et comprenne pourquoi ? Pour finir, il a laissé entendre que l’objectif visé par les IFAD n’est pas le diplôme que l’apprenant obtient à la fin de sa formation mais sa qualification et ce qu’il fera d’elle.

Rappelant que la formation dans les IFAD se focalise avant tout sur la performance des apprenants, le directeur adjoint chargé du suivi dans les IFAD, Tommy Etse a déclaré que cette performance est motivé en amont par l’environnement numérique du travail qui caractérise l’ensemble du processus de la formation. « Ce système permet aux formateurs de suivre les apprenants » a-t-il fait savoir.

Au cours de ces échanges avec la Presse qui se sont déroulées en mode visioconférence (avec la participation virtuelle du premier responsable de l’IFAD d’Elavagnon et de celui de Barkoissi), le directeur général de l’IFAD- Bâtiment (Lomé) Katabale Assima-Kodjovi est revenu abondamment sur les nouveaux parcours de formation que sa structure va dérouler la rentrée prochaine et qui seront capitaliser pour moitié temps en entreprise comme le dispose le concept des IFAD. Soulignons que la liste des candidats retenus après étude des dossiers sera affichée dans les lieux de dépôt ( les 3 IFAD, CRETFP de Dapaong et Collège militaire Eyadema branche Technique de Kara) et sera également disponible sur le site www.aed-ifad.tg au plus tard le 15 juillet 2022.

La Table d’honneur lors de la conférence de presse

Pour rappel, la formation donnée dans les IFAD est une formation professionnalisante, organisée sur la base d’un partenariat public-privé étroit, impliquant ainsi les professionnels à toutes les étapes de la formation, de sa conception à l’évaluation des jeunes en passant par la mise en œuvre de la formation.

La Rédaction

Innovafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.